Rechercher
  • La LudiKavern

Les Salons Pros: Vichy, Essen et les autres

Beaucoup de personnes nous ont demandé : Alors, Vichy c’était comment ?

Dans le monde du jeu de société en pleine croissance et évolution, rares sont les occasions de rencontrer les acteurs de notre univers et nous ne pouvions pas laisser passer une occasion pareille.




Dimanche 23 Septembre à 0h45, notre équipe au complet a pris la route direction Vichy. 5h30 et 600 kms plus loin, nous voici devant l’hôtel à attendre le lever du soleil dans la voiture de Maxime. Nous profitons de ces quelques instants pour reposer un peu nos corps.


A vrai dire, nous sommes plutôt impatients par la journée qui nous attend, même si nous ne savons pas exactement à quoi va ressembler cette convention professionnelle dissimulée au sein même du 1er festival du jeu de Vichy.

Vers 9h30, après une douche et une micro-sieste, nous voici en direction du palais des congrès et plus précisément du sous-sol où se trouve les éditeurs et distributeurs qui attendent les plus valeureux d’entre nous. L’objectif du jour est simple, prendre des informations auprès des gens avec qui nous travaillons au quotidien, mais aussi des professionnels (et passionnés) comme nous.


Les présents : Blackrock avec toutes les maisons d’édition, Gigamic, Pixie Games, Atalia, Renegade France, Piatnik, Tactic, Ludonautes.

Ils sont ici pour présenter les futures sorties de fin d’année, voire même de début d’année prochaine : une mine d’informations ludiques et professionnelles entre les découvertes des nouveaux jeux, mais également ce qui va être mis en place dans le futur pour les boutiques, grâce aux groupements des boutiques ludiques à l’origine de cette convention.

En deux jours, nous avons pu nous apercevoir ce que nous savions un peu déjà : le jeu est en vogue et tout le monde surfe dessus. Notre métier va se compliquer fortement car nombreux sont les bons jeux qui nous ont été présentés pendant deux jours et il y en a pour tous les gouts. Il est loin le temps des 100 sorties par an où il y avait seulement une dizaine de jeux intéressants à sélectionner. Maintenant il va falloir déceler ce qui est jouable, de ce qui est consommable et c’est une énorme différence. Nous sommes tous les trois plutôt bon public et ce n’est pas cela qui va nous faciliter la tache.


Les vraies bonnes surprises :

· Narabi : Le nouveau Hanabi, un jeu coopératif où il faut mettre les pierres dans un ordre croissant en respectant les règles au dos de chaque pierre. Un vrai casse-tête collectif qui vaudra le détour.

· Le Ciel Interdit : la suite du désert interdit et de l’ile interdite. Un jeu coopératif également destiné aux joueurs qui veulent se creuser le cerveau sur un mode de jeu complexe mais qui réserve une petit effet surprise quand on arrive au bout : à essayer obligatoirement.

· Cerbère : Un vrai jeu de pourris qu’on a adoré (même si on a été sacrifié le premier !). On est dans les enfers avec le cerbère aux fesses et le but est de s’échapper en bateau sauf qu’au maximum il y aura 3 places. Les joueurs attrapés par le cerbère auront la lourde responsabilité de garder tout le monde dans les enfers. Au niveau de Galerapagos, même si le jeu est un poil plus orienté pour les joueurs.

Mes satisfactions (avis pas objectif du tout) :

· La production Renegade : Kepler (gros jeu de gestion spatiale), Reykholt (le prochain Uwe Rosenberg), Clank in space (la version hardcore du jeu célèbre), l’auberge des pirates (un petit jeu de cartes en mode bluff)

· Atalia : Bon j’avoue, on a passé un peu de temps avec eux, mais en plus d’être plutôt cool, on a essayé plusieurs jeux qui méritent un vrai coup d’œil et notamment mon coup de cœur « Gravity Super star », un jeu qui rime

Au rayon des déceptions, la production Gigamic de l’année n’est folle ! Une énième version du saboteur, un petit jeu de tuiles sympa mais pas du niveau du reste, un jeu en bois (pourquoi pas !) et puis c’est tout.

Les deux jeux de chez Sweet sont également très décevants.

Que du bon à retenir de cette 1ère session ! Des rencontres forts sympathiques (La boite à Jeu de La rochelle, Renagade France, Cesare d’Atalia, Alain de chez Blue Cocker (même si Maxime a tout fait pour lui niquer son prototype), de l’information pour nous professionnels mais aussi passionnés de jeux de société, et enfin du fun grâce aux tests des différents jeux.


Maitenant direction Essen !



Un autre monde que Vichy où le seul but est de jouer de 10h jusqu’à 20h, puis rentrer pour essayer les jeux que nous avons acheté, manger de la wurz (« saucisse allemande » indigeste, mais qui a un gout hautement appréciable sur place), dormir (un peu !) et se doucher si on a le temps (cliché hardcore gamer oblige).

Ne vous inquiétez pas, votre rédacteur ludique se chargera de vous tenir informé en temps réel, de nos découvertes, de nos péripéties et de notre régime culinaire.


Les occasions de se former sur le monde du jeu sont rares, mais celles de tester et découvrir les nouvelles façons de jouer sont de plus en plus nombreuses et de meilleures qualités. Un jour, nous espérons vous envoyer un reportage depuis la Gencon à Indianapolis...mais peut-être que ca sera dans une autre vie !


N’oubliez pas une chose :

On n’arrête pas de jouer quand on devient vieux, on devient vieux quand on arrête de jouer ! #Laludikavern #Jds #Barajeux

78 vues

Posts récents

Voir tout
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle

LaLudiKavern

8 Rue de Foix

64 000 Pau

05 24 89 33 28

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle

LaLudiTavern

11 Rue Valéry Meunier

64 000 Pau

05 59 53 63 78